THEMA JAPON 1/5 – Quelques données factuelles (parce que pourquoi pas)

La barrière de la langue a rendu très difficile la collecte d’informations. Voici ce que j’ai pu comprendre en regardant des photos et des petits dessins rigolos sur les murs.

Le Japon a été créé aux alentours du XIXème siècle par un ingénieur déconneur (Ken Kutaragi), un dessinateur de manga néerlandais (Vincent Van Gogh), et par Pikachu. Ces trois personnages farceurs, détenteurs chacun d’un des morceaux de la Triforce, décidèrent de l’utiliser pour créer un endroit rigolo dans lequel tout le monde serait toujours content.

Ils l’ont appelé le Japon. Ja, voulant dire en japonais, « toujours », et pon « content ».

(Les japonais sont contraints et forcés de signer dès leur naissance un serment de contentitude)

Manque de chance, la Triforce a été volée en 1940 par Vegeta, déclenchant une série de séismes provoquant une grande confusion sur le sort des boules de cristal, et possiblement, je n’en suis pas sur, une guerre Mondiale. Le président Eisenhower est alors arrivé à invoquer le Dragon Sacré et a pour ses deux premiers souhaits, demandé la destruction d’Hiroshima et Nagasaki et pour son troisième un nom de famille qui ressemblait moins à un éternuement.

Depuis, la paix est revenue, mais Godzilla se réveilla alors de son sommeil de 1000 ans et il ne fut possible de l’arrêter qu’en confiant un film à Guillermo del Toro. Déçu par cet affront, le Japon prépare sa revanche en programmant une armée d’hommes-robots désormais suffisament puissante pour dire bonjour à Barack Obama.

(La domination du monde n’est pas loin)

J’ai essayé de compter le nombre de gens que j’ai croisé avec la superficie parcourue à Tokyo et Kyoto, et par une règle de trois fort simple, je suis arrivé à la conclusion que le Japon se composait d’environ 13 547 473 984,12 habitants et de 150 pokemons dans sa version rouge. Si jamais ces chifres étaient erronés, je m’en excuse platement, j’ai fait le calcul sous Linux.

(Des japonais, il y en a plein. Partout.)

Les principales exportations du Japon sont le riz, le thé, et depuis maintenant près de huit ans les jeux vidéos de merde.

Du point de vue militaire, le Japon n’a pas réellement d’armée mais il n’en a pas vraiment besoin.

D’une part, parce que j’ai pu constater sur place que le japon dispose d’une réserve considérable de petits vieux qui n’ont d’autres fonctions que de prévenir les passants qu’une voiture est en train de sortir d’un parking, ou encore l’astiquage minutieux des rampes d’escalier mécaniques (Sérieusement ? Oui, sérieusement. La décence m’a empêché de prendre des photos.)

Ces réservistes pourront probablement servir de chair à cannon lors du prochain conflit armé, même s’ils sont trop vieux pour piloter des Evangelions.

D’autre part, parce que cela fait un petit moment que, comprenant qu’ils ont un peu de retard pour le projet Apollo et donc peu de chance d’atteindre Alpha du Centaure les premiers, le Japon a décidé de tout miser sur la victoire culturelle. Arrivant cependant un peu tard sur le marché des Pyramides ou des Grandes Murailles, ils ont pu néanmoins grâce à un système d’espionnage et de propagande assez développé subvertir la jeunesse occidentalle avec un grand nombre de dessins animés douteux, comme Lamu, Nicky Larson ou encore bien sur les Simpsons.

Constatant que cette stratégie fonctionne drôlement à chaque Japan Expo où des adolescents serviles et stupides (que de redondances!) se déguisent pour se soumettre, montrant à leurs maîtres à quels points ils sont laids et prouvant à la face humaine que non, une perruque rose ne va décidément pas à un corps obèse qui montre ses infectes épaules et ses cuisses répugnantes et que désolé, on aura jamais l’air intelligent dans un cosplay de Naruto, le Japon ne peut que se frotter les mains et préparer son retour.

(NON.)

Mais pourra-t-il y arriver alors que les sept boules de cristal ont été transformées en pierre suite à l’accident de Fukushima ?

La suite au prochain article. Ou pas, je fais ce que je veux, vous n’êtes pas ma mère après tout.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s