Kim Kardachiant.

Les jeux vidéos « Free To Play » sont considérés comme étant la meilleure chose qui soit par les gens qui n’en ont rien à foutre des jeux vidéos, et comme le pire fléau depuis la Mort des Premiers Nés par ceux qui jouent.

Devinez quoi ?

Kim Kardashian n’en a rien à foutre des jeux vidéos.

Mais qui c’est Kim Kardashian ?

(C’est elle)

Après une longue enquête totale, je n’ai toujours pas trouvé la réponse.

Ce qu’on SAIT : Kim Kardashian est riche et plutôt bien fichue. Elle est la fille d’un autre mec riche mais dont je ne m’autoriserai pas à émettre un jugement sur le fait qu’il soit bien fichu ou non. A un moment, elle a couché avec un mec et a mis en ligne la vidéo sur Youporn.

sextape

(La Sex Tape de Kim Kardashian, un film d’art et d’essai).

Après avoir regardé, attentivement, image par image, et plusieurs fois cette vidéo avant d’écrire cet article, j’émets l’hypothèse que sa célébrité ne provient probablement pas de ses qualités de réalisatrice de film de cul amateur. Ou alors le niveau a nettement baissé depuis les années 70. Enfin il paraît. C’est ce qu’on m’a raconté. La sex tape de Kim Karadashian est chiante. Ca déjà, fallait, le faire.

Ensuite, elle s’est mise en couple avec Kanye West. Alors, du coup, vous êtes bien emmerdé : c’est qui Kanye West ? Et bien…. c’est un genre de Booba, de Morsay, un mec qui beugle dans un micro de manière parfaitement monocorde sur une mélodie remplie de fausses notes (c’est branché, artsy, et non conventionnel) que bébé, t’es trop de la bombe, j’aime trop quand je te nique sur une motocyclette, c’est ça l’amour bébé. Il est également connu pour être un gros con mal élevé.

Alors après y’a eu un truc. J’ai du mal à saisir quoi, et je suis un peu le cul entre deux chaises : je m’en fous trop pour avoir la réponse, et pourtant c’est suffisamment troublant pour que la question me revienne dans la tête par intermittence.

L’oeuf ou la poule ?

Kim Kardashian a t’elle soudainement eu un motif de célébrité et est devenue top of the pop famous, ou bien sa célébrité repose t’elle sur du vent ? La réponse est : un peu des deux. C’est un peu comme si c’était l’oeuf qui avait pondu la poule, c’est très perturbant. En gros, elle a réussi à faire une émission de télé réalité dans laquelle elle raconte sa vie. C’est le truc le moins intéressant du monde. Je sais pas si vous avez déjà regardé sur Nolife cette émission ou un mec très fort termine des jeux vidéos très chiant (« bon alors là, je switche en bleu pour éviter le pattern astral du mid-boss. Voilà. Là je tire. Voilà. Là je tire encore. » , mais ça, putain, ça a encore moins d’intérêt. Kim Kardashian va a la salle de sport, à un gala, prend un cours de cuisine, caresse son chien, dort… mais…. mais non quoi ! Et pourtant, c’est probablement moi qui aie tort vu les audiences que réalise cette merde saison après saison.

Bon, ceci étant dit, vous voyez cette fille ? Nabilla ? Connu pour ses énormes…. neurones ? (astuce : c’est comme les bits, plus ils sont petits, mieux c’est). On lit partout que c’est la Kim Kardashian française. Bon. Il y a quand même des différences.

(Nabilla, la Kim Kardashian édition Marques Repères)

Déjà parce que Kim Kardashian est riche et m’est donc particulièrement plus sympathique pour ce motif. Ensuite, et ça découle du précédent motif, Kim Kardashian est loin d’être une sombre abrutie et a montré suffisamment de talent dans sa carrière et dans son existence pour que l’on se permette de la traiter de bimbo abrutie. Alors attention, j’ai pas dit que son émission était intéressante ou que sa célébrité se justifiait. On peut être riche, intelligent, et vendre de la merde. D’ailleurs, c’est souvent comme ça que les gens intelligents deviennent riche. J’espère juste que son vrai mec n’est pas Kanye West, parce que pour lui, j’ai comme un doute en revanche.

Enfin bref, qu’est ce qui manquait à Kim Kardashian ? Un jeu vidéo, et encore plus de thune. Qu’est ce qui nous manquait à nous ? Moi j’avais rien demandé.

Mais quelqu’un m’a sussuré à l’oreille, « tu devrais tester le jeu vidéo Kim Kardashian. ».

CHALLENGE ACCEPTED.

J’aurais pas dû.

Kim Kardashian : Hollywood.

(OH MON DIEU C’EST KIM KARDASHIAN?????)

Très souvent, je m’interroge sur le titre des jeux vidéos. Je suis pas le seul, il y a quelques temps, un certain Dr Farts a sorti une étude concluant que la plupart avaient des noms de merde. Une étude que l’on aurait pu prendre au sérieux si … bon, tu t’es vu quoi ? Dr FARTS ? Bref, y’a plusieurs années j’ai critiqué « Les aventures de Pepito au Mexique. », où je me disais que c’était un peu con comme titre vu que tout le monde savait que Pepito est mexicain. Kim Kardashian : Hollywood est un titre qui présente le même cas de figure mais qui sonne largement moins bien en bouche que « Pepito au Mexique ». C’est structuré pareil en tout cas.

(La ressemblance est saisissante)

A peine chopée sur le Play Store, Kim Kardashian est déjà chiante. (oh ! Une allitération !). Elle veut ton compte Facebook (je me suis largement méfié, et j’ai vérifié mes paramètres de confidentialité, c’est pas que j’avais honte de jouer à ça… mais… si en fait. Si.) et ton compte Google Play. Google Play, la dernière fois que je m’en étais servi, c’était pour le remake vomitif de Dungeon Keeper sur Android, c’est dire si j’avais un super à priori là.

(Ressemblance saisissante également)

Ben j’allais pas être déçu.

shot_2014-07-20_23-19-46[1]

On commence par générer son personnage. On a le choix entre un mec et une femme, on peut personnaliser leur couleur de peau, leurs yeux et styles vestimentaires mais je dois dire qu’on a un mal FOU à faire en sorte qu’il n’ait pas de grosses gueules de cons : si vous arrivez à esquiver le style hipster ou le style racaille wesh bimbogigolo , vous mériteriez bien un achievemement.

achievement

Et puis après ? Après pffff, on arrive au jeu. Et là je vais vraiment avoir du mal en parler. Vous vous souvenez de la fois dernière, quand j’ai testé Fashion Icon de Gameloft, ce jeu pour adolescente décerébrée avec des hommes-objets-à-cadeaux ? Et bien Kim Kardashian : Hollywood, c’est le même jeu. Putain, c’est exactement le même jeu, mais en moins bien. Avec des trucs moins réussis. Avec des trucs en moins. C’est vous dire si c’est complètement vide et dénué de tout. A tel point que je suis vraiment dans la merde quand il s’agit de décrire comment ça se joue parce que.. ça ne se joue pas. Ca se subit, à la rigueur. Mais pas comme un truc de David Cage, non, non… Là, logiquement, je devrais vous décrire le style de jeu, les mécaniques de gameplay, les objectifs, les moyens d’y parvenir, et… et je suis bien emmerdé.

Y’a pas d’objectif.

Y’a pas de mécanique de gameplay.

shot_2014-07-20_23-21-14

(Sérieusement, faut voir ça en mouvement, ça n’est pas moche!)

Y’a… Putain, c’est vraiment indescriptible. Et le pire c’est que c’est bien fichu. Non, sans déconner, les graphismes ne sont pas trop laids, y’a une qualité visuelle et artistique derrière qui n’est pas trop dégueu dans le style 2D cartoone, ça mériterait d’être réutilisé ailleurs, mais c’est vide. C’est le néant. Je ne sais pas comment décrire le néant. Mon prof de philo de terminal m’avait pas préparé au test de Kim Kardashian (faillite du système scolaire, etc …). Voilà, c’est beau et vide. Un peu comme Kim Kardashian ? Oui, carrément. En fait , c’est carrément « meta » comme on dirait chez Merlanfrit.

Bon allez, on va essayer.

Si je devais faire un résumé en deux lignes :

-Vous appuyez là où on vous dit d’appuyer.

-Vous attendez.

C’est tout. C’est tout, putain. C’est tout ce qu’il y à faire. J’exagère ? Sans déconner, regardez mon périple en screenshots.

Bon, j’ai appelé mon perso Vercingétorix. Pourquoi ? Bah je sais pas. J’étais vraiment, vraiment pas inspiré. Comme ce jeu. Bon, bref, on est vendeur dans un magasin de vêtement de merde à Los Angeles, et DEVINEZ QUI ARRIVE DANS LA BOUTIQUE ?

shot_2014-07-20_23-23-49

OH MON DIEU MAIS C’EST KIM KARDASHIAN !

Bref, Kim Kardashian est tellement contente que je l’aide à choisir une robe que, pour me remericer, elle décide de faire de moi une star. Sans déconner, c’est ça le début du jeu, putain.

shot_2014-07-20_23-24-51

Vous n’avez pas le choix. Pour Kim Kardashian, les robes, c’est gratuit. Parce qu’elle est pauvre, bien sur.

A partir de ce moment précis, vous n’avez plus votre destin en main. Vous avez des trucs qui poppent sur l’écran qui vous disent « va ici, va là, fais ci, fais ça, clique là connard, non, j’ai dit ici… hé ! tu vas où, enfoiré ?! J’ai dit LA. Voilà. » Donc vous appuyez. Et pour vous rendre d’un endroit à l’autre, vous faites glisser votre doigt sur la tablette. Beaucoup. Souvent. Longuement. Sans déconner, vous passerez la moitié du temps a faire glisser votre doigt sur votre horizontalement. C’est insupportable. D’ailleurs, je pense qu’ils devraient mettre pendant les temps de chargement : « PROTIP ! Pensez à changer de doigt de temps en temps. »Screenshot_2014-07-22-17-25-31

(Toutes les trois minutes, le jeu vous offre une page de pub floue pour vous rappeler que vous feriez mieux de tuer des trucs)

Il y a un vague aspect ressource : l’argent, les éclairs (votre « énergie »), et les étoiles Kim Kardashian qui… qui… non j’ai aucune idée à quoi correspondent ces trucs. Trois ressources ? Mais c’est un jeu de stratégie alors ! Comme dans Warcraft 2 !

Mon cul, oui.

Oui, parfaitement.

Screenshot_2014-07-22-17-33-00

(OH KIM, TOI ET TES PREJUGES!)

Bref, Kim Kardashian me demande d’aller rencontrer son agent. Son agent me dit que désormais il est mon agent.. et…. là j’ai un doute d’une micro seconde.

Screenshot_2014-07-22-17-07-53

Mais vous êtes QUI ?! POURQUOI JE SUIS LA ?!

Putain, je n’ai aucun choix, je suis ballotté d’un endroit à l’autre, je ne décide de RIEN, ma vie est une MISERE d’automatismes débiles… Attendez, ce jeu est il un APPEL A L’AIDE ? Est ce que Kim Kardashian essaie de me faire comprendre qu’elle a une vie de merde et m’implore de la délivrer ? J’ai comme un doute, là, sérieusement ?

Le doute passe, parce que j’ai pas que ça à foutre que d’aider une multimillionaire bien fichue, je me marie bientôt, salope, fallait me le demander avant et quand j’étais célibataire ! Bref !

« Va à un photoshooting ! »

« Va à un défilé de mode ! »

« Va m’acheter une veste à Miami. » (SANS DECONNER , c’est à l’AUTRE BOUT DU PAYS, Elle m’envoie prendre l’avion pour lui acheter une VESTE)

« Va draguer la fille là bas au bar. »…. non mais ça suffit ?! OH ?

Screenshot_2014-07-22-17-34-08

(Vous rencontrez une nana dans un resto, elle vous propose un rendez vous là, maintenant, dans le resto. TOUT EST NORMAL.)

Screenshot_2014-07-22-17-34-18

(Sans déconner… Qu’est ce qui se passe sur ce screen ? Ils se regardent pas. Le rendez vous durera top chrono 59 minutes et 51s, elle a un décolleté d’une autre planète, c’est les seuls clients, QU’EST CE QU’IL SE PASSE ICI?????)

Comme dans Fashion Icon, plus vous accomplissez les quêtes de merde que l’on vous donne, plus vous êtes célèbre. Le but du jeu il est là, devenir célèbre. Ca se manifeste par des réactions sur Twitter et Facebook qui poppent dans un coin de l’écran, et des classements qui poppent ailleurs, à côté des quêtes qui poppent à l’autre bout, et des autres notifications type tutorial permanent qui poppent, elles mêmes apparaissant au dessus des billets de banque qui poppent partout et sur lesquels il faut appuyer et… putain, ça devient vite illisible tout ces trucs qui vous sautent à la gueule à l’écran.Screenshot_2014-07-24-17-20-57

(CLIQUEZ LA !! Non ici ! Ah et puis non ici putain ! OU BIEN LA!!!)

Le jeu bien fichu devient vite fait d’une laideur indescriptible, cherchant à attirer votre attention à 30 endroits différents de l’écran en même temps.

Screenshot_2014-07-22-17-22-56Screenshot_2014-07-22-17-23-12

(OH SUPER ! MOI JE SUIS INSPECTEUR DES IMPOTS!!!)

ET TOUT CA POUR QUOI, PUTAIN ?!

Pour ne vous laisser aucun choix et vous forcer à faire ce qu’IL VEUT. Rappelez vous, vous êtes une STAR, vous êtes aux ORDRES arbitraires d’un fils de pute dans un bureau qui se fait appeler « votre agent », mais qui en vrai, est votre Ubersturmfuhrer-Pimp

Alors on appuie. On clique (salope) , et on attend la fin du tutorial. Qui n’arrive pas. Jamais. J’ai joué plusieurs heures et je n’ai pas esquissé l’approche de fin d’un quelconque tutorial. Est ce même un tutorial ? Ca continue. Sans cesse. Je ne sais pas s’il y a une fin.

Et de toute façon quelle importance ?

Pour être célèbre, il faut enchaîner les shoots et les défilés de mode. Là, où Fashion Icon avait une composante RPG ultra-light (mais existante tout de même ! Fashion Icon était un jeu nul et moralement douteux, mais c’était un JEU), Kardashian le jeu n’a… rien. Rien du tout.

Screenshot_2014-07-22-17-30-59

(Le QUOI et les QUOIs ?????)

Et rapidement, on comprend. On s’y attendait dès le départ du jeu. On se demandait comment ça allait arriver. Un peu comme les mecs qui prennent un avion aujourd’hui, ils sont à peu près certains qu’ils vont mourir, ils se demandent juste ce que ce sera : missile, panne, météo…. Au bout d’une heure trente de souffrance, environ, on capte comment le jeu veut vous piquer votre fric.

Je vous aie dit qu’il faut faire des photoshoots , des défiles de merde, etc ?

Bien. Chacune de ces actions prend une heure. Une heure de quoi ? D’attente. Vous êtes censé regarder l’écran et faire autre chose. Sauf, si vous utilisez de l’énergie. De l’énergie, vous pouvez en racheter avec des étoiles Kim Kardashian. Et comment on obtient des étoiles Kim Kardashian ? Bah en donnant ta carte de crédit. Et ben ouais, fallait bien en venir là hein ?

Screenshot_2014-07-22-17-19-28

(Une phase de Gameplay typique : « Wait and See », les mecs assument complètement.)

Le jeu utilise le même modèle d’arnaque que Dungeon Keeper (et on sait comment ça a fini), ou que n’importe quel autre Free To Play pourri de chez Zynga (et on sait comment ça va se finir). Quelle idée merveilleuse !

Screenshot_2014-07-22-17-35-46

ETAPE 1. Pour faire des actions, il faut de l’énergie.

Screenshot_2014-07-22-17-35-55

Screenshot_2014-07-22-17-36-02

ETAPE 2. Pour faire de l’énergie, il faut des étoiles Kim Kardashian.

Screenshot_2014-07-22-17-36-12

ETAPE 3. Pour faire des étoiles Kim Kardashian, il faut … DU FRIC. On appelle ça cacher du caca sous trois couches de peinture.

Du coup, on quitte. On oublie de le désinstaller. Et puis votre téléphone, votre tablette se met à vibrer. Des notifs.

« Do you want to party with Kim Kardashian ? »

« Hey ! Kim Kardashian misses you. »

« I’m sorry Dave. I’m afraid I can’t do that. »

Alors on désinstalle cette merde. On pleure en voyant que cette saloperie se fait 200 millions de dollars sur l’année de son lancement.

Et on prie. On prie que Nabilla ne sorte pas un jeu vidéo. Enfin si, je devrais peut être le concevoir et lui proposer, prendre le devant. J’ai une fantastique idée de game design ou on devrait sourire bêtement devant la webcam frontale en appuyant sur un bouton régulièrement pendant que Nabilla te demande ton argent pour se payer une robe qu’elle irait elle même chercher à Miami. Avec ton fric.

Sans titre

Le 19:45 de M6 est la pire chose sur Terre.

https://i0.wp.com/cdn-lejdd.ladmedia.fr/var/lejdd/storage/images/media/images/medias/television/xavier-de-moulins-m6/2282701-1-fre-FR/xavier-de-moulins-M6.jpg

Maintenant que je vous aie parlé de ma passion particulière pour la coupe du monde, je peux bien vous parler de mes autres loisirs de beauf. Par exemple, j’aime bien Scène de Ménage sur M6. Sachez que j’aspire à devenir Raymond quand je serai vieux, et pas simplement à cause de la moustache.

Par contre, si j’ai le malheur d’allumer ma télé quelques minutes trop tôt, je tombe sur le « journal TV » de M6, et ça me fout dans une rogne, mais vous imaginez pas à quel  point.

1. Des journalistes sérieux

Ca commence plutôt bien. Une musique qui fait peur. Des journalistes graves. Des thèmes annoncés relativement dans la norme : la guerre, la misère, le monde qui brûle. Profitez en, ça va pas durer.

Le premier indice que vous allez vivre une expérience intense de bullshiterie, c’est ça.

M6Tablette

Les notes, c’est has been . Maintenant, il vous faut une tablette tactile. Alors moi je me pose simplement une question  : Ca sert à quoi une tablette quand ton métier se résume à lire un prompteur ?

Arrête, mec, on sait tous que tu fais ça pour le style, la classe, sauf que même Mme Gruchaud elle a une tablette LOGICOM depuis la promo à 55 € chez Carrefour. C’est un peu raté.

https://i0.wp.com/www.nouveautes-conso.com/pic/logicom-carrefour-hallu.jpg

Déjà, ça, ça fait pas sérieux.

La suite est pire.

2. Bon, la misère, c’est important, mais elle a fait quoi Kim Kardashian la semaine dernière ?

Une fois évacuée les informations, la seule chose qui importe dans le journal de M6 c’est :

-Le dernier album de Rihanna

– Regardez le témoignage bouleversant de cette femme a qui il a failli arriver un truc, mais en fait non.

– Vous avez vu cette vidéo rigolote avec le petit chat? C’est LE BUZZ du moment.

On passera environ autant de temps sur ces sujets d’importance essentielle que sur les vrais.

3. L’expert et ses questions bidonnées..

Parmi ces sujets fondamentaux, on en trouvera un qui sera traité avec un poil plus de profondeur. Pardon, de temps. Se pointe alors ce mec.

Je parle du mec à gauche, évidemment. Notez la toute puissance arithmétique des journalistes de M6: 1.47 – 1.38 = 0.11

Alors ce type, je sais pas son nom, mais c’est l’expert de M6. Expert en quoi ? Ben, en tout. Un sujet sur les slips sales ? C’est lui. Les séparatistes pro-russes ? C’est lui. La Playstation 4 ? C’est lui. Combien de temps peut on faire tenir en équilibre deux couilles sur un nez ? C’est lui. Le seul, l’unique.

Rien que la semaine dernière, on a eu des sujets sur :

Pourquoi il faut recharger son téléphone portable, et est il vrai qu’en coupant la 3G et le Wifi la batterie dure plus longtemps ?

Est ce que c’est vrai qu’on peut apprendre des trucs en se mettant un MP3 pendant la nuit ? (Sans déconner, ils ont bien consacré cinq minutes à cette question fondamentale)

Est ce qu’on peut éviter les coups de soleil en mettant un T-Shirt ?

Contre un entraîneur qui utilise un Racaillou et un Psycoquack, est ce qu’un combo Pikachu/Salamèche est efficace ?

Pour orienter le débat, M6 va utiliser deux moyens.

– Les questions des « réseaux sociaux » : alors pendant longtemps, je me suis demandé qui étaient ces abrutis qui passaient leur temps à poser des questions existentielles sur le flux Facebook du 19.45 de M6. Il y avait vraiment des gens comme ça ? Et bien, coup de bol, Arrêtsurimages.NET a enquêté à ma place (merci à eux), et les mecs se sont rendus compte que, en fait , les questions étaient posées par des gens qui ont 0 amis et qui ont Candy Crush comme photo de profil. Le genre de truc pas douteux du tout quand on se rend compte que l’internaute moyen est souvent bien loin des préoccupations de M6

(Les vrais préoccupations des fans de M6)

Klaire2(Céline Coccb, profession : très intéressée par le 19:45)

Une fois qu’on a répondu à ces questions bidonnés sur un sujet à la con, comment pourrait-on parfaire la quadrature du cercle ?

AVEC UN SONDAGE DE MERDE, BIEN SUR !

https://i0.wp.com/www.moto-net.com/images/2011/Securite_routiere/sondage-m6-1.jpg

https://i0.wp.com/images.telerama.fr/medias/2013/12/media_106016/france-3-piratee-et-m6-truquee,M135002.jpg

Le thème des questions est ridicule. La question posée est extrêmement mal formulée et, quand elle n’est pas orientée, ne permet pas d’en déduire quoi que soit. Sans déconner, les gens sont pour qu’on punisse les deux roues qui font des infractions ? Et vous voulez me dire que sur un panel d’une cinquantaine de nanas les français ont en moyenne préféré une autre sur celle qui a été choisie ? OH MON DIEU MAIS C’EST ENORME !

En plus, quiconque à pris l’option Sciences Eco & Sociales en seconde saura vous expliquer par A+B pourquoi ces sondages sont ridicules : l’échantillon est ridicule, grugé. Ce n’est pas l’avis des français, c’est l’avis des abrutis qui regardent M6 et qui se se sentent investis d’une mission en rapport à leurs sondages débiles. C’est un échantillon très différent du français moyen.

Encore que j’ai un doute, j’avoue.

Mais ça ne s’arrête pas là, il y a quelques temps un hacker avait bidouillé un sondage en ligne de France Télévisions pour lui faire afficher un résultat scandaleux.

Résultat, on a failli avoir droit à ce truc génial sur M6INFO

https://i0.wp.com/uploads.jvflux.com/sondage_fr2-lkw89g4j8.png

Le tout bricolé par des gamins de 15-18 ans qui s’emmerdent. Sans déconner, ça aurait été merveilleux.

4. On termine en grandes pompes.

S’il reste du temps pour une interview d’un acteur américain qui fait la promo de son dernier blockbuster, on lui en donne. Résultat, on aura passé son temps à parler de 80% de merde, et de 20% d’info, tout en appelant ça un journal télévisé.

Mais mon moment préféré, c’est la séquence de fin. Et pas seulement parce que Scène de ménage va commencer, non, non, mais aussi parce qu’on a toujours droit à un plan identique qui nous renvoie au début de l’épisode, euh, du journal pardon.

https://i0.wp.com/canal-led.com/wp-content/uploads/2013/11/M6-le-1945-2.jpg

Le plateau s’éteint, mais attention, l’actualité ne s’arrête jamais. Dans la pénombre, le mec ou la nana de M6 regarde à nouveau son iPad. Parce que quand t’es journaliste, tu regardes ton iPad, tout le temps. C’est ça ton boulot. Tu regardes ton iPad, ton twitter, et tu fais un copier/coller très vite.

Mais bon, la vérité, c’est qu’ils sont probablement en train de jouer à Farm Heroes Saga, parce qu’en 15 minutes, ça suffit pour récupérer trois vies en ce moment.

En ce qui me concerne, je trouve d’ailleurs qu’on ne devrait pas les payer : 3 vies dans Farm Heroes, c’est tout ce que mérite comme rétribution ce JT de merde.

Et un ! Et deux ! Et trois …. et quatre…. et cinq… oh et puis merde.

Bon, on touche au but, sans mauvais jeu de mot. Enfin, si, avec un mauvais jeu de mot, j’avoue.

D’ici quelques jours, l’être humain acariâtre et éternel pisse-froid que je suis pourra constater que, ça y’est, la Coupe du Monde est finie. Nous pourrons donc retourner à nos activités normales, et dire du mal du gouvernement, des jeunes, et de Nabila en particulier.

Il ne sera pas question ici d’analyse stratégique ou technique sur le comportement des équipes, pas plus que de revenir sur les éternels poncifs à base de « bla bla bla des millionnaires qui courent après un ballon, sport de beauf, xptdr. ». On le sait que Platini et Deschamps, particulièrement, sont des individus dont les qualités sont laissés à l’appréciation de chacun mais que tout, de même, un nom commun qui commence par un « c » vient immédiatement à l’esprit.

Mais on ne veut pas parler de ça. Non. Aucunement. Parce que j’ai un aveu à vous faire.

J’ai kiffé la coupe du monde. Je vais même vous en dire un peu plus : j’ai kiffé GRAVE.

Et ce pour deux raisons.

1. La France qui perd, c’est toujours marrant.

Et encore plus quand ça n’arrive pas tout de suite.

Pendant toute la coupe, à chaque match, j’ai en effet espéré une majestueuse branlée de l’équipe de France. Une humiliation. Je voulais voir les pleurer sur le stade, putain. Je voulais voir des yeux en sang, des femmes en syncope, des supporters hagards et ivres morts dans la rue en train de crier des trucs genre « POURQUOI ? » « JE VEUX MOURIR ! » ou encore « SUIVEZ LE TWITTER DE @JOJOTOTAL » .

Je voulais voir la mine déconfite de Jean-Pierre Pernaut au 13 heures. Je voulais voir la tristesse dans le regard bovin des gens qui ne vivaient que pour elle, oubliant leur SMIC, leurs gosses ingrats et leur femme probablement laide.

(Il faut bien lui trouver une utilité)

La coupe du monde est une opportunité en or pour les misanthropes dans mon genre.

Résultat ? Je me suis retrouvé pris à mon propre jeu. J’ai regardé avec passion chaque match de l’Equipe de France, attendant avec passion et émotion une défaite qui a failli par venir. J’ai pris un malin plaisir à poster des «Oui !  Je souhaite la victoire de l’Allemagne ! » qui dans de nombreux forums n’ont pas été sans rappeler « les heures les plus sombres de notre histoire ». Qu’importe de me faire traiter de Laval, ou insulté de nazi. Ils n’empêcheront pasque le 4 juillet 2014, quand est venu de la Wehrmacht Mansschaft la libération je n’ai pas pu m’empêcher d’en tirer une conclusion : J’avais passé cinq soirées à espérer devant ma poste et à trembler.

J’avais pris du bon temps. Malgré moi. Devant du foot.

Ca m’a fait un choc, vous pouvez pas imaginer.

2. Le Brésil qui perd, encore plus.

Cette passion paradoxale, je l’ai ressentie également devant le Brésil.

Pourquoi ? Et bien par humanisme !

Persuadé que le Brésil avait des soucis plus importants que le Football, je souhaitais également voir une défaite. Et c’est une leçon de vie qui m’a été apporté au final.

(Non mais on avait dit après le 13 !)

Vous connaissez ce proverbe à la con ? Un tu as vaut mieux que deux tu auras ?

Si le Brésil avait perdu contre le Chili, est ce que l’on aurait pu voir cette magnifique, bouleversante, surréaliste, et surtout parfaitement hilarante (4 buts en 6 minutes, putain !) déculottée ?

Non, les gars. Visez gros. Visez large. 1-0, c’est pas une victoire. 3-0 ? Ouais, bof, acceptable. A 6-0 tu commences à causer.

(J’aurais préféré la musique de Benny Hill)

« C’est pour le bien de l’humanité ! C’est pour leur propre bien à eux ! Ils vont se rendre compte qu’ils ont des stades mais pas d’hôpitaux ! » riai-je devant ma télé. Probablement parce que je cherchais une justification à mes désirs sadiques. En tout cas, ça fait trois jours que j’attends des émeutes au Brésil et il n’y a rien. On verra le 14 juillet.

(Bon, ok, lui il m’a fait de la peine).

Et il y avait le double effet kiss cool. Faire chier tout les cons qui soutenaient le Brésil. Ouais, j’ose le dire. Sans déconner, comment peut-on souhaiter une victoire du Brésil ? Comment ? Il n’y a rien de plus inintéressant que la victoire de l’équipe qui gagne tout le temps. Le Brésil victorieux est d’un ennui mortel. C’est à peu près aussi débile que souhaiter une victoire de Federer à Roland Garros, ou de Schumacher en F1 (bon, là, s’il gagnait la prochaine course j’avoue que je trouverai ça intéressant). Qui sont ces gens, bordel ?

En tout cas, la seule conclusion qui s’impose c’est que putain, vivement le Qatar. Là, on va vraiment bien se marrer.