J’ai envie que le FN passe.

Pour que tout les apprentis haineux qui pensent qu’il suffit de renvoyer les musulmans dans leurs pays se rendent compte que, fichtre, leur pays c’est la France, et que l’on ne peut pas s’en débarrasser en fait.

Pour que Mouloud Benachour, Rachid Djelabba, et Patrick Kebab continuent de vous passer devant aux entretiens d’embauche malgré la préférence nationale. Merde, putain, ils sont français eux aussi.

Pour que l’interdiction des horaires séparés dans les piscines vous force à côtoyer tout ces gens qui… vous savez… ne sont pas comme vous.

Pour que tout les partisans de « La Loi et l’Ordre » s’aperçoivent que plus de flics ne fera pas baisser la criminalité. La police n’a jamais fait d’éducation et ne se substitue pas aux parents. Peut être alors se rendra-t-on compte que le problème n’est pas les sauvageons ou les terroristes, mais leurs familles, leurs proches, leurs voisins qui ne leur donnent que des leçons d’aigreur et d’incivisme. Le vote FN va probablement arranger ce problème d’aigreur et de haine. Oui, c’est certain.

Pour que tout les désespérés sans le sous mais aussi sans pondération qui pensent que la vie est trop dure avec un SMIC et un RSA malgré le toit sur leur tête, la nourriture dans leur assiette,  et  leur smartphone Androïd y restent cinq ans de plus. Ils n’ont pas lu le programme économique. Ils n’ont pas étudié les conséquences d’une sortie de l’euro ou du patriotisme économique. Ils ne les comprendraient de toute façon pas, se contentant de mettre une « quenelle » au LRPS, pour la joie et pour la catharsis. La quenelle, c’est tout ce qui compte. La quenelle, c’est le projet. Ils l’auront, bien sur. Ils se la mettront eux-mêmes. Bien au fond.

Pour que votre fils soit condamné à la peine de mort à l’âge de 15 ans parce que vous êtes un parent de merde, de toute façon.

Pour le retour au septennat, proposé, alors que pour vous, un quinquennat, c’est déjà 4 ans de trop si on en juge l’évolution des côtes des popularités.

Pour que tout les excités des repas de famille et des bars PMU qui gueulent à la terre entière que François Hollande et Sarkozy sont des dictateurs se réveillent un jour comme des cons avec une presse privée de ses subventions et un Internet contrôlé bien plus sévèrement par un parti qui a toujours chié sur la liberté d’expression (en se prétendant lui même victime de censure, bien entendu).

Pour que toutes les jeunes mères de 18 ans, qui n’ont pas trouvé de boulot (à cause de Hollande, bien sur), se mettent à vociférer contre le parti qui interdira leur prochain avortement.

Pour que l’on se souvienne qu’il y a une tripotée de partis en France, et que non, on n’est pas obligé de voter FN si on n’aime ni Sarkozy ni le PS. Ne vit-on pas dans un pays où tout le monde peut créer son propre parti ?  Proposez vos solutions ! Vous avez un avis sur tout, après tout !  Allez y, en voilà une pour vous : Y’a qu’a interdire les licenciements pour supprimer le chômage, et prendre l’argent des millionnaires et arrêter de subventionner les assistés. Voilà, vous voyez, vous l’avez déjà votre programme, personne n’y avait pensé avant vous! Bon sang, c’est pas Hollande qui aurait pu avoir une idée pareille, hein ?

J’ai envie que le FN passe pour que la vie de merde de ses électeurs devienne davantage merdique. Je m’en fous, personnellement. Mon pays me plaît. Il me plaira avec ou sans le FN, je n’ai pas attendu une élection pour me savoir entouré de cons. Cinq ans, c’est rien. J’endure. Je suis un roseau qui plie sans se rompre, et qui vous regardera avoir le nez plongé dans la merde que vous avez vous même exonérée (c’est le mot, oui oui.). Cinq ans plus tard, vous changerez d’avis et vous voterez pour l’extrême inverse. Probablement Mélenchon. Parce que la politique en France, c’est bien ça  : si les résultats ne sont pas immédiats, il faut essayer le parfait contraire, immédiatement.

J’ai envie que le FN passe, pour que les aigris qui votent avec leur rancœur et leur bile crèvent d’un ulcer généralisé quand ils se rendront compte que rien n’aura changé, sauf ce qui aura empiré.

J’ai envie que le FN passe pour que vous compreniez que « Y’en a marre. » n’est pas un programme politique.

J’ai envie que le FN passe pour que vous appreniez à lire et à réfléchir sur un programme politique.

J’ai envie que le FN passe, pour qu’en on soit débarrassé définitivement.