Pokemonde.

Localisation-Pokémon-Go

Il parait que si l’on voulait avoir des clics la semaine dernière, il fallait faire un article, une vidéo sur Pokemon. Pour dire que c’est de la merde, pour dire que c’est génial, pour dire que certains pensent que c’est de la merde tandis que d’autres trouvent ça génial. L’essentiel était d’en parler, peu importe le fond, la forme, ou tout ce qu’en dira Décathlon. Le titre du média est le message.

Et comme cela fait un long moment que j’ai blogué sérieusement, pour des motifs sur lesquels je m’étendrai plus tard, Pokemon est de toute évidence un sujet de choix pour se remettre le pied à l’étrier.

Alors, Pokemon Go, de la merde ou pas ?

b6e0ded1124a9f040bd225fa5c5eb0a9

(Une image que j’ai trouvé en googlant « Shit or not »)

Bon, faut le dire clairement : si vous n’y jouez pas, c’est clairement de la merde. Et de la grosse. Celle qui pue, celle dont votre chien fait profiter les voisins. Tout simplement parce que même si vous vous en vous moquez éperdument, vous subissez tout de même les collègues qui en parlent en permanence et les abrutis dans la rue.

Et j’ai envie de vous dire : bien fait pour vos tronches, maintenant vous savez ce que j’ai ressenti pendant l’Euro. Au moins, nos bulbizarres ne vous empêcheront pas de dormir, enfoirés.

4250763lpw-4250788-article-marseille-violences-hooligans-jpg_3600776_660x281Pokemon-go-central-park-930x465

(Quitte à choisir un camp, autant choisir celui qui emmerdera TF1)

Bref. Au final donc, le seul côté négatif de Pokemon Go est franchement un avantage pour les gens frustrés et haineux de mon espèce. Bon, on va pas également nier que l’on se sent un peu mal à l’aise quand on croise des barbus au t-shirt taché qui n’ont pas vu un extérieur depuis six ans (la dernière fois, c’était pour acheter une extension pour World of Warcraft) et qui errent avec hésitation dans les jardins d’enfant parce qu’un Loupoutou aurait été aperçu dans le coin. C’est légèrement flippant. Mais dans mon quartier, ça permet de faire fermer leurs grosses gueules à ces étudiants en école de commerce qui se rassemblent désormais silencieusement au lieu d’ouvrir leur bouche bruyamment pour dire des conneries du style : « On ne m’a proposé que 2000 euros pour ce stage, alors que je fais l’ESSEC, quoi, merde. ».

essec_rabat_afrique_atlantique

« Nous sommes les premiers en placement opérationnel stratégique sur les Racaillou et nous sommes en train de former nos étudiants à se positionner de manière agressive sur les Hypnomades »

Bref, Pokemon Go remplit déjà en ce qui me concerne le double objectif de faire chier les gens et de leur clore la boite à caca. Une mission donc circulairement remplie.

Ensuite, désolé, les Pokemon, c’est cool.

Le premier jeu est sorti quand j’avais pile 15 ans. A 15 ans, on est un peu des gros cons et votre serviteur n’échappait pas à la règle. A 15 ans, on préfère être le mec qui joue à GTA (C’est tellement transgressif!) que celui qui joue aux Pokemon sur sa gameboy. T’as envie d’être un bonhomme avec de la thune, des grosses couilles qui baisent des meufs, et qui boit un peu trop d’alcool.

dc79c98d6de1941eb054c693c27b9c85-pokemon-vs-call-of-duty

A 33 ans, les choses sont légèrement différentes.

A 33 ans, déjà, généralement, cet objectif est bien atteint et n’est pas toujours aussi fun que tu le crois. A 33 ans, tu te réveilles à 4h du matin parce que le gamin que tu as conçu dans des circonstances pourtant excitantes a perdu sa tétine, tu te réveilles en chiant du sang parce que t’as trop forcé sur le Calva hier soir alors que tu sais très bien que ça te le fait à chaque fois. Quand t’as un peu émergé, tu lis les infos, vite fait, tu prends connaissance de l‘attentat du jour, tu consultes ton compte bancaire que ces connards du FISC viennent encore de ponctionner, t’avales vite fait ton café, tiède parce qu’entre temps t’as changé la couche pleine de chiasse du gamin, et tu te dépèches d’arriver au bureau parce que le formulaire DAS-4141 pour le dossier KRAMER doit partir avant 9h30 sinon la Direction Régionale risque de téléphoner à ton N+1 qui trouve déjà que tu prends trop longtemps pour ta pause déjeuner.

auchan2

Bon, le soir, t’as le choix : tu peux regarder de la violence, tu peux lire de la violence, ou tu peux boire et perpétuer le cycle infernal.

Mais non, mec, écoute moi bien. Moi j’te dis, t’es pas obligé. Tu peux envoyer tout ça chier. La guerre en Syrie. L’impôt sur le revenu. Les hémorroïdes. La tétine. Tu peux envoyer tout ça aller se faire foutre. Il faut pas grand chose. Il faut juste un putain de smartphone avec Pokemon Go, tu prends l’air 30 minutes, et t’as une semi-gaule quand un Roudoudou apparaît devant toi. Ils sont marrants les Pokemon. Bon, ok, ca légitimise le combat d’animaux et la maltraitance en général, mais on s’en fout, on va se dire qu’au fond d’eux mêmes, ils adorent ça, comme ton connard de clebs qui a déchiqueté le sofa hier soir. Tu fais une trentaine de pas de plus, et tu vois un autre mec excité parce qu’il a vu un Miaouss là, dans le coin, ne le loupe pas, putain, ne le loupe pas. Miaouss, c’est quand même le chat de la Team Rocket’.

Du coup tu rentres de ta chasse, t’es content, mais tu peux pas aller tout le temps dehors. Tu mets Gulli pour ton mioche, ça t’évitera de t’avoir à t’en occuper pendant les dix minutes ou tu te prépareras tes pâtes et ta tranche de jambon. Et là, merde, Gulli après Chica Vampiro ils diffusent un dessin animé qui s’appelle « Sprout a craqué son slip. ». L’histoire d’un enfant qui lutte contre une invasion de culs extraterrestres.

Haha, c’est con putain. Tu souris. Puis tu vois que ton fils sourit. Et là tu te dis, merde, ça va lui donner des idées à ce con, quel message va-t-il retenir de tout ça ? Donc tu lances Netflix et …. putain ? Y’a le dessin animé Pokemon sur Netflix ? Allez zou, juste un épisode le temps que l’eau bout. Merde, c’est pas aussi pourri que tu t’en souvenais quand c’était diffusé sur TFOU ! Le mercantilisme s’est un peu calmé. Les dessins sont sympas. Allez, bon, on en regarde un deuxième. Tant pis, tu regarderas Camping Paradis un autre soir.

Le petit s’endort.

T’as la maison, et la chambre à coucher juste pour toi.

Hmmmm….

(On a rarement fait mieux)

Bon, ben allez, quitte à être dans le trip, t’installes un émulateur Gameboy sur ton smartphone, et tu chopes la ROM de Pokemon Jaune. C’est légal si tu l’effaces dans les 24h, tu l’as lu sur un site Geocities quand t’avais 15 ans. T’aurais pu jouer à GTA 5. T’aurais pu te prendre la tête sur City Skylines. T’aurais pu te la péter Old School éclairé en avançant dans Pillars of Eternity. Mais, non, ce soir c’est Pokemon. Pas de mort. De la violence à minima. Des trucs trop choupis.

Et demain matin, tu ne chieras pas du sang. Demain matin, tu arriveras au bureau avec un sourire benêt, et tes collègues se diront entre eux à la machine a café, « lui, il a tiré sa crampe ». Mais toi, tu sauras que t’as eu le badge dans la deuxième arène juste avant de capturer un Racaillou, et que ça vaut toutes les crampes du monde.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s