A propos du néoféminisme :

Chers amis, arrêtez tout. J’ai tout compris.

Capture d_écran_2017-08-07_20-15-49

L’article est ici

Le mécanisme des néoféministes et néoantiracistes (car je refuse d’associer les Simone Veil ,De Beauvoir, Mandela, et Luther King à des gens qui utilisent le concept d’appropriation culturelle pour culpabiliser une mère qui fait plaisir à sa fille) est le suivant :

1. Une néoféministe/néo-antriraciste découvre un nouveau concept ou redécouvre dans un vieux livre sérieux.

2. Le concept est expliqué sur Twitter/Tumblr/Madmoizelle et se répand comme une tache d’huile sur les Internet et lé rézosocio.

3. Puisqu’une théorie ne sert à rien sans des cas pratiques, il y a une sorte de chasse. On relaie des articles sur Twitter à base de « J’en ai un ! J’en ai un ! Regardez ! Du Manspreading/Mansplaining/Appropriation Culturelle ! C’est à celui/celle qui chope le plus bel exemple. La prise a encore davantage de valeurs si la personne inculpée à un compte twitter, un blog, ou que sais je encore car elle PEUT REPONDRE.

4. Une fois ce premier exemple trouvé, et selon le bon viel adage qui dit que quand on a un marteau dans la main tout ressemble à un clou, tout ce qui peut ressembler de près ou de loin à un symbole de l’oppression patriarcale de l’homme blanc est dénoncé. Le problème est que très souvent ça se rapproche de loin… de très très loin.

5. Les néoféministes arrivent à faire suffisamment de bruit pour que Madmoizelle/HuffingtonPost/Vice/Auféminin et tout ces sites dont la priorité n’est pas une analyse critique mais de faire du clic fassent des articles dessus. Impossible de savoir si le concept est pris au sérieux par les personnes qui gèrent ce site, c’est un business cynique où plus c’est débile, plus on clique. Même par curiosité.

6.Ca commence à faire beaucoup de bruit : les sites « mainstream » style « Le Monde » ou « Libération » commencent un peu à parler du problème ; tout ceci rend un peu perplexe les gens qui vivent dans le monde réel. C’est donc le moment de passer à la phase 2 de l’attaque : accuser toutes ces personnes de sexisme (internalisé dans certains cas), et DEFENDRE LA CAUSE. ON NE PLAISANTE PAS AVEC LA FEMINISME. Toute tentative d’humour doit d’ailleurs être sévèrement réprimé. Vous riez du manspreading ? Ah ouais ? Surement que ça vous fait rire aussi les femmes battues ? Vous ne manspreadez pas ? Bravo, vous voulez qu’on vous félicite peut être ? Vous êtes un homme cisgenre, c’est trop tard, vous avez PERDU.

7. Les deux camps se polarisent entre ceux qui trouvent ça génial et ceux qui trouvent ça très con. Les deux s’insultent parce qu’il n’y a vraiment plus rien d’autre à faire à ce stade. Jeuxvideo.com s’en empare et associe tout les sceptiques modérés a des enfoirés fascistes, les néoféministes desservent leur cause en se mettant à ressembler à toutes des furies castratrices.

8. GOTO 1.

Il n’y a rien à comprendre. Le pourquoi à peu d’importance.  J’ai même pas envie de juger. Ca marche comme ça, c’est tout.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s