Vos données privées, c’est pas de la merde à Euralille !

Si s’offusquer du viol permanent de sa vie privée est de bon ton, dans les milieux libertaires, il paraît indispensable aujourd’hui de rappeler que celle-ci offre de nombreux avantages à quiconque y consent volontairement.

Imaginez donc un petit peu la situation. Vous vous promenez joyeusement dans la capitale des Flandres où la bière est à la fois bonne et peu chère. Vous avez arpenté les petits commerces du vieux Lille pendant des heures avant de vous dire que flûte, bon sang, l’ambiance des grandes galeries commerciales c’est tout de même autrement mieux que celle des petits commerçants qui vous tannent à longueur d’année sur leur « nécessaire survie » pour « préserver le charme d’autre fois » et « les alternatives économiques ».

Après tout à, Euralille, y’a un Primark, à quel autre endroit pourriez vous trouver une paire de pompes à 16€ ?


( Je les aies aux pieds actuellement. Et bien je vais vous dire : j’ai mal aux pieds.)

Et puis patatrac ! Vous avez envie de faire pipi. Ca n’est pas votre prostate, c’est la bière. C’est ce que vous dites à madame ; heureusement, votre épouse est exceptionnelle. Elle connait la galerie comme sa poche « Y’a des toilettes en haut ! ».

Alors, là, faut que je vous explique si vous n’êtes pas Lillois. Faire pipi à Euralille c’est TRES compliqué. Le système est super high tech et vous impose de passer d’abord par une borne à écran tactile devant laquelle il y a TOUJOURS la queue. Cette borne vous délivrera un code barre que vous scannerez devant le portique laissant accès au merveilleux sésame. Si vous avez de la chance. Si la machine marche. Et si vous avez très exactement 50 centimes dans votre poche en UNE pièce. Sinon vous ne rentrez pas. Les chiottes d’Euralille, ça se mérite.

Pendant longtemps, je me suis demandé pourquoi c’était si compliqué de faire caca dans ce centre commercial.

Et puis un jour, en y posant mes fesses, j’ai eu la révélation.

En échange de vos données privées, tout est plus simple.

Laissez l’application Euralille s’occuper de tout, et vous pourrez faire caca gratuitement.

Pas grand chose.

Vraiment.

En plus d’un download sur le store, le droit d’un caca gratuit par jour se monnaie par :
-Votre nom, votre âge
-La liste de votre carnet d’adresse
-Un accès intégral à vos comptes Facebook, Twitter, et Google incluant : photo, mail, sexe, date d’anniversaire, niveaux d’études, profession, adresse, ce que vous aimez comme films, musique, vos amis.
(Bien sur, ce que ne dit pas Euralille c’est que vos likes peuvent traduire également vos opinions politiques, votre orientation sexuelle, etc).
-Votre géolocalisation permanente dans le centre. Et à l’extérieur du centre grâce à votre profil G+ et Facebook.
-La plaque d’immatriculation de votre véhicule.

et que sais-je encore ! Car c’est ça la magie avec les réseaux sociaux et les applis ! Qui sait véritablement ce qu’elles savent !

Mais bon, on s’en fout, l’essentiel est notre droit au caca gratuit quotidien.

Et qui pourrait s’en offuser lorsque l’on voie qu’un tel privilège peut coûter la somme de 2,50 € ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s