Five Guys à Lille, c’est de la merde.

five_guys_

Bon alors, revenons aux fondamentaux. J’ai une haine pure. Une haine que j’ai pas ressenti depuis le retour de BK en France. D’ailleurs avez vous remarqué qu’il faut maintenant les appeler « BK » et pas « Burger King  » ? Ca fait genre t’es intime avec la marque. Sales cons.

Parce que bon, ce midi je suis allé bouffer chez « Five Guys » . Celui qui vient d’ouvrir à Lille.

J’imaginais pas autant de fraichance, et de merde. Putain. Je vais haïr pour les dix prochains jours facile, enfin bon, je vais peut être vous parler d’Angela Lansbury plus tard dans la semaine. On verra.

fiveguys4

Donc déjà t’arrives, t’es accueilli par de la musique bien forte, du genre de metal tout public que j’écoute pas ; tu sais, la musique que ton papa écoute pour te montrer que lui il sait ce qui est cool ? Le genre de hard rock que Disney Channel passe de temps en temps ?  Ce genre de métal là.  

Sur les murs, plein de critiques d’obscures journaux locaux américains, toutes conservées en anglais, bien sur, avec des messages du genre « Les frites étaient bonnes. » « Ca va, j’ai bien aimé. ». « C’est meilleur qu’ailleurs ». FA-SCI-NANT d’autosatisfaction et de branchitude. Sur le mur opposé, un tableau m’informe que AUJOURD’HUI, les pommes de terre viennent d’un village des « Netherlands » au   nom imprononçable. Allez vous faire enculer.

fiveguys2

Donc, la bonne nouvelle c’est qu’il y a pas grand monde à 12h15 pour un jour de semaine. A la réflexion, c’était un autre signe que quelque chose allait foirer. Je fais pas la queue, j’ai pas le temps de voir les menus j’arrive devant la serveuse.

« Oh ben euh pfff… Un Burger Bacon ?  »  
« D’accord. Salade tomate oignons ? »[:superours:4]  

https://media.tenor.com/images/44526d04ede491a437c8c15eb41958c1/tenor.gif

Elle me montre une borne juste en face de moi dans laquelle je peux composer mon burger. Les mecs ont tellement confiance en ce qu’ils font qu’ils n’ont pas de menu « par défaut ». C’est comme au subway. Zero risque. Je réponds un peu au pif, je suis pas venu pour de la grande bouffe de toute façon.

« Ca sera tout ? »  [:superours:4]

Je fronce un peu les sourcils.
« Ben j’imagine qu’il y a des frites et une boisson, non ? »  [:clooney11]
« Ah non, nous, on fait pas de menus. Là, c’est juste le burger. » [:superours:4]

Elle me montre le même écran que tout à l’heure, qui affiche le prix. 10.50 €  

« Bon ben rajoutez moi des frites et un soda alors. »  [:clooney27]

Le décompte passe à 14.5 € . Je paie, j’ai mal au cul.  On me donne un ticket pour retirer mon repas un peu plus loin.

fiveguys
Je fais la queue près des cuisines, le manager de le bande lance des phrases style « On est à two minutes du dead time ! » (?????) « Allez, hop hop, on reste dans le groove !  »  [:clooney5]

Le mec finit par me tendre mon repas dans un vulgaire sac en kraft  [:clooney20]  . Je regarde autour de moi. Personne n’a de plateau. Il est vrai que chez 5 guys, on ne demande pas non plus « sur place ou a emporter » ? C’est has been. Alors que « Salade Tomate Oignon » pour un burger, ça c’est novateur.  [:clooney25]

Bon, je finis par m’asseoir. J’ouvre le sac à la con. Je me dis que pour le prix je dois avoir quantité ET qualité.

Ben y’a autant de frites qu’à McDo. Alors bon, je suis bien content de savoir que je bouffe des patates qui vient de Zkzauwhhue aux Pays Bays, mais elles ont définitivement le goût de frite quand même.
 
Et le burger ?
fiveguys3
Il est en volume un peu plus épais qu’au McDo. Le pain est légèrement de meilleure qualité, et le steak ressemble à un vrai steak, mais il est ridiculement petit.

Si j’étais allé bouffer à La Brasserie Chez Roger au bout de la rue, j’aurais eu la même chose, dans un meilleur cadre, avec un plateau sur une vraie table, et un burger plus gros. Mais comme Barack Obama n’est jamais venue manger chez Roger, c’est un peu dommage pour lui.
 

B9710906952Z.1_20170124115151_000+GC38D49EJ.2-0

Quelqu’un juge que l’on entend pas assez le mauvais métal, il met le volume à 11.  [:macho man:4]

Du coup, comme je mange seul et que mon seul hobby pendant mon repas et d’écouter ce que mes gros cons de voisins de table peuvent dire comme connerie, j’entends rien. Je suis dégouté. J’avale vite fait mon repas, qui est correct sans valoir son prix, et là, j’entends la seule phrase audible provenant de la table derrière moi. Une phrase hors contexte, mais qui résume bien l’ambiance, l’expérience.

Un mec en chemise en carreau dit à sa copine qui a un anneau dans le nez. « Game of Thrones, j’aimerais bien m’y mettre, mais c’est beaucoup trop hype. ».

Effectivement.

Un commentaire sur “Five Guys à Lille, c’est de la merde.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s